Dans un monde complexe, bruyant et souvent violent, comment parvenir à être des parents vigilants ? Comment entourer son enfant sans le sur protéger ? Comment donner de la liberté d’action sans confondre cela avec un « tout laisser faire » ? Comment poser des règles sans créer de carcan inhibant ?

Et tout cela en manquant cruellement de temps pour accompagner, expliquer, rassurer, encourager ?

Etre parents aujourd’hui
Le Centre d’analyse stratégique vient de publier un avis vraiment pertinent et pas trop long (12 pages) que je vous invite à partager. Il fait l’état des lieux des pays qui sont beaucoup plus avancés que nous dans ce domaine de l’aide à la parentalité. C’est un investissement social important qui permet de prévenir les situations de crise. Côté parents, les services de médiation, de formation, d’échanges permettent bien souvent de désamorcer des difficultés, des conflits bien en amont.

C’est alors l’occasion de comprendre que l’on est pas tout seuls confronté à un problème d’autorité, de phobie scolaire, de démotivation, de santé… Car c’est l’un des points clés : on a tendance à occulter, remettre à demain la prise en charge parce qu’on culpabilise de ne pas savoir faire.

Aider les parents à être parents ne doit donc plus être tabou. Ce blog y trouve d’ailleurs sa raison d’être : dédramatiser et agir pour ramener l’apaisement à la maison.

Le rapport du CAS

0
Comments

Laisser un commentaire