• Archives du mois

  • RSS Heureux à l'école !

    • fr
Education : le mobile, quand il n’y a pas de livres

Education : le mobile, quand il n’y a pas de livres

Dans les pays aisés, nous râlons après nos enfants collés à leur mobile et leur consultation de sites jugés idiots. Dans les pays en voie de développement, le livre est très rare. Et le mobile, une belle opportunité éducative.

L’absence de livres dans les pays « pauvres »
C’est un fait que vient de souligner l’Unesco à l’occasion de la prochaine « Semaine de l’apprentissage mobile » : les pays dits pauvres ou en voie de développement manquent cruellement de livres pour l’éducation de leurs enfants. Une récente étude dans 16 pays d’Afrique sub-saharienne a démontré que les écoles y ont peu ou pas de livres. En Afrique du Sud, on considère que 51% des foyers n’ont pas de livres de détente et seulement 7% des écoles ont des bibliothèques. Quand on dit zones démunies, on ne pense pas forcément aux USA où pourtant la société comporte un tiers monde : dans les quartiers pauvres de certains états, le rapport est d’un livre pour 300 enfants !

Une éducation qui saute par-dessus « l’époque livre »
Jusqu’à présent, ce manque de livres a été un obstacle majeur à l’alphabétisation. Mais aujourd’hui, le contexte est révolutionné par la technologie : les Nations Unies soulignent que 6 milliards de personnes ont accès à un téléphone portable actif et plus de 90% de la population mondiale est couverte par un réseau. Voilà une opportunité historique : l’accès au livre numérique qui coûte 500 fois moins cher qu’un livre imprimé et qui bénéficie de mises à jour. Certains pays, dans l’Histoire des hommes, vont donc accéder à la culture et l’éducation en « sautant » la case livres !!! Un grand bouleversement dans notre conception du rapport à l’apprentissage et à la connaissance.

Un bémol, tout de même : qui a un smartphone ?
Si la plupart des Terriens ont un téléphone mobile, tous ne sont pas équipés de smartphone. Or pour lire un livre numérique, il faut un écran adapté ! Reste que c’est bien la tendance à suivre en matière d’éducation dopée par les nouvelles technologies… A suivre …