• Archives Mensuelle

  • RSS Heureux à l’école!

    • fr
Les enfants, l’argent et le virtuel : pourquoi compter ?

Les enfants, l’argent et le virtuel : pourquoi compter ?

« Maman, tu vas acheter de l’argent ? ». La mère qui prend de l’argent au distributeur de la banque, dans la rue, s’étonne de cette réflexion. A bien y regarder : c’est LOGIQUE. Nos enfants n’ont aucune perception précise de deux réalités de nos vies : l’argent et le travail… A force de tous travailler dans des bureaux, il n’y a pas pour un enfant de perception des métiers. Un chercheur en biologie cellulaire, une comptable et une assistante de direction : quelle différence ? Les parents quittent les enfants à l’école pour « aller au bureau ». Ils y ont des collègues, un chef, des vacances… Tout le monde pareil.

Ensuite, qu’un travail fournisse de l’argent, ce n’est pas une évidence pour les enfants. Pensez à le leur dire, certains s’en étonneront.
Mais cet argent, il est où ? A la banque allez-vous répondre. La petite Jacotte s’interroge :

  • « On peut le voir en entrant dans la banque ? »
  • « Et bien… non ! ».
  • « Alors, comment tu sais que tu en as? » // Bonne question !!!…

Pour les petits, il suffit d’être dans la rue, de pianoter sur un clavier pas plus complexe qu’une GameBoy et voilà des sous ! Ou d’entrer dans un magasin, fournir une carte en plastique, taper encore sur un clavier, et repartir avec ce qu’on veut…Le plus déconcertant est le nombre de parents qui font faire le code par leurs enfants, comme ça, en public…

Idem pour l’argent de poche. Pourquoi 1, 2, 3 ou 5 euros ? Mystère et boule de gomme.

Allez ensuite leur faire faire des additions et surtout des soustractions. Le plus souvent positifs et allant de l’avant, j’ai remarqué que les enfants n’aiment pas retrancher. De leurs sous non plus !
Et nous re-voilà avec l’argent bien réel : avoir des sous, les dépenser, avoir plus ou moins… Puis diviser par deux quand il y a deux enfants.
Et puis, dire qu’avoir n’est pas non plus une fin en soi. Et ne pas avoir d’argent, une situation bien souvent cruelle.

La virtualité de notre monde finit par être un vrai handicap pour accéder concrètement aux maths…

Au fait, histoire de compter, savez-vous combien de fois votre coeur bat-il par jour ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*