Rentrée-scolaire-parlez-cadrez-organisez-img

Les cartables sont au carré, c’est parti pour la rentrée scolaire. Achille et Mado sont fin prêts. Et vous, quelles seront vos bonnes résolutions ?

Côté parent : encadrez pour rassurer
L’école fait son job que vous jugez à votre convenance. Mais de votre côté, comment allez-vous lancer cette année scolaire ? Le plus beau cadeau que vous puissiez faire à Achille et Mado, c’est de créer pour eux un cadre dès aujourd’hui. Notez que « cadre » est une notion d’espace ; « aujourd’hui » une notion de temps. Les deux ont de l’importance. Dès maintenant, posez ce qui sera possible ou non, accepté ou interdit dans la semaine scolaire. C’est aussi ce qu’on appelle une « pédagogie de contrat »… Ecrivez-le pour vous-même avant d’engager la conversation avec vos jeunes héros. Par exemple :

• L’heure de réveil et l’heure de coucher ;
• Les modalités de retour à la maison ;
• La place des devoirs : faites en sorte d’installer une suite logique, un chemin, un process :
> tu rentres, > tu goûtes, > tu joues 20 minutes.
> Là, les devoirs. Ces 20 mn (CP) ou ces 45 mn (CM) ne se renégocient plus de toute l’année.
• La place d’Internet et des jeux vidéo ; Il faut vraiment être capable de poser le mobile pour travailler (et se reposer).
• La visite des copains ;
• Le choix du sport de l’année ;
• Les petits « plus » du mardi soir ou du vendredi soir si l’on n’a pas classe le lendemain (sans faire n’importe quoi, au risque de contrarier leur biorythme), etc…

Evidemment, il y a des risques de dérapage en cours d’année mais ce cadre une fois posé, tel un « contrat de confiance », va vous permettre de re-cadrer, c’est le cas de le dire, si besoin est. Et, cela se vérifie dans la vraie vie : c’est très rassurant pour les enfants. Donc, un petit peu toutes les semaines, un peu aussi tous les mois, on se pose en forum familial et on évalue les dérapages, oublis, sorties du cadre qu’on s’est donné à la rentrée.

C’est sans jugement. On fait cela en douceur : tu vois, là, tu es sorti de notre. On avait dit… tu t’es engagé… Les enfants sont très loyaux sur leurs engagements.

Mention spéciale pour les portables : fermés (voeu pieux ?) au moins une heure avant de se coucher… confisqués si besoin est. Je sais : vous allez me dire que c’est impossible. Osez dire non. Pas besoin d’être devin qu’une fois la lumière fermée, c’est la Snapchat party ! Et c’est catastrophique pour leur sommeil, leur cerveau, leur santé, leur calme.

Le sommeil est une ressource absolue pour une bonne année scolaire. Pour les ordis branchés en wifi sur la box familiale, n’oubliez pas que vous pouvez couper la connexion sur le gestionnaire de box, en entrant simplement l’adresse IP et le créneau horaire de fermeture !

Organisez ensemble
Là encore, il est peu probable que votre Achille, 7 ans sous la toise, sache comment gérer sa chambre qui est aussi son lieu de travail… Ou que Mado, 10 ans, mette en place des temps dévolus au téléphone (SMS, Snapchat ?) avec ses copines. A vous d’organiser, de structurer les placards et les tiroirs du bureau, d’aménager un peu de place pour les classeurs.

Surtout, ne rangez pas tout à leur place. Faire, expérimenter le rangement permet tout simplement de le mémoriser. N’organisez pas sans eux. Mais pilotez l’opération pour qu’on soit bien d’accord sur quoi se range où. Cela évitera les matins paniqués où les chaussures de foot ou la palette de peinture sont introuvables.

Parlez ! Causez !! Dialoguez !!!
Parlez de l’école avec vos enfants, un petit peu chaque jour. A mesure qu’ils grandissent, ils apprécient moins l’exercice. Perfusez quand même la conversation familiale de questions sur les profs, la maîtresse, les difficultés du moment. Un truc : chaque vendredi soir c’est pizza ou pâtes et debriefing de la semaine. Sans jugement. Ouvrez grandes vos oreilles, acceptez les revendications et les plaintes… C’est une bonne façon d’être ensemble et de remettre à niveau la vie de famille.

Osez des questions bêtes :
« Où te sens-tu le moins à l’aise ? ». « Quelle est la notion, la leçon, la plus dure à comprendre pour toi ? ». Etonnament, vos enfants vous livreront un très bon diagnostic. Vous y gagnerez pas mal de temps pour mettre en place de l’aide et eux se sentiront en confiance pour vous confier leurs inquiétudes.

Voilà, ce ne sont que quelques pistes pour bien débuter l’année. Tout ce qui aura été négocié en amont facilitera le quotidien. Il ne sera plus question de revenir là-dessus. Le confort, quoi !

A lire aussi, mes notes de l’année dernière qui n’ont pas vraiment vieilli :
« Rentrée scolaire : bien organiser sa chambre »
« Bien gérer le carnet de correspondance »
« Ne ratez pas la réunion parents-profs de la rentrée ! »

ET VOUS ? Comment faites-vous ? laissez un commentaire !

0
Comments

Laisser un commentaire