• Archives Mensuelle

  • RSS Heureux à l’école!

    • fr
Vacances de Printemps, de l’air et quelques devoirs

Vacances de Printemps, de l’air et quelques devoirs

Les vacances de printemps se vivent sous le signe du plein air. Les enfants ont besoin de se dégourdir et ces 15 jours sont les bienvenus. Sans jouer les rabat-joie, aidons-les à ne pas perdre le fil de l’école.

Les enfants ont tendance à penser qu’après ces vacances dites autrefois « de Pâques », l’année scolaire s’achève. Certes, le mois de mai et ses ponts, juin et ses dimanches occupés à fêter les mamans, les papas, les jeunes mariés, les communiants, tout cela inondé d’un beau soleil, laisse penser que la boucle est bouclée.

Et bien, loin de là. Et surtout pour les enfants un peu – ou beaucoup – en difficulté. Une bonne dernière période, ça ne doit pas se négliger.

Sur 15 jours de vacances, retirons 2 jours d’allers et venues : restent 13 séances. A raison de 20 mn la séance, cela fait un peu plus de 4H de travail. Avec des séances d’une demie-heure, cela fait 6,5 heures. Cela suffit amplement.

L’important est de ne pas en faire trop, mais d’imposer une grande régularité, sous forme d’un contrat qui ne se re-négocie pas : « Tous les matins après le p’tit déj, on s’y met pour 20 mn. » Ou si les parents travaillent, « 20 mn avant le bain du soir ».

Quoi faire ? Le mieux est de prendre les cahiers et livres de classe et de se préparer sur un cahier un petit bouquet des « essentiels » à réviser. A moins qu’il y ait des devoirs, cela évite d’emporter le cartable en vacances.
Evidemment, il faut privilégier les notions où l’enfant semble avoir des difficultés (relisez les commentaires). C’est le moment, calmement, de revoir ensemble le rôle du groupe nominal, le système des retenues ou les différents types d’angles.
Quelques petites leçons de grammaire ou un peu de conjugaison. Autre sujet, les tables de multiplication : les savoir, puis gagner en fluidité pour les réciter sans hésiter. Avec un chronomètre, ça peut devenir un jeu aussi drôle qu’un Pictionnary!

Et puis, ancrez ces notions dans le concret : faites leur compter mentalement le prix de la tournée de glaces avant que le marchand ne donne la solution, pesez ensemble des aliments, faîtes leur écrire 3 phrases sur ce qu’on a fait hier, ce qu’on est en train de faire, ce qu’on fera demain, ce qu’on ferait si… Et soulignez-leur bien que toutes ces notions servent dans la vraie vie.

Enclencher à Pâques ce petit réflexe, c’est aussi engranger pour les grandes vacances. J’insiste sur la légèreté de la démarche : faites 10 mn si 20 paraissent conflictuelles. Mais faites-le.

Pour les parents qui ont eux-mêmes du mal avec ces savoirs ou ne sont pas très à l’aise pour expliquer, il y a parfois des soutiens extérieurs. Je ne m’attarderai pas sur les entreprises cotées en Bourse (le procédé m’agace un peu), mais l’entraide bénévole existe aussi. Il ne faut pas hésiter à chercher.

Enfin, acheter des livres en début de vacances, ce serait aussi un bon petit plan ;))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*