Partager un moment de calme avec votre enfant

Partagez un temps calme avec votre enfant

Avec ces temps de confinement, nous avons découvert que construire un temps calme avec son enfant n’est pas toujours évident.  Et si c’était l’occasion de redynamiser notre rôle de parent ?

Bien sûr, replacer des rythmes réguliers, sans se coucher tard, sans écrans avant d’aller au lit, avec moins de sucre et de vacarme, c’est bien. Mais parmi les bonnes résolutions, pourquoi ne pas se dire qu’on va instituer au moins une fois par semaine un « temps calme » à vivre ensemble. Rien que nous.

Temps calme ?

Bel intitulé qui demande pourtant un peu d’effort. Parce qu’il s’agit pour vous et pour votre enfant de s’asseoir et de VRAIMENT partager ce moment (une heure vous paraîtra long la première fois —  si, si — commencer par 20 minutes… je ne blague pas). Quand je dis partager, c’est : éteindre tous les écrans, les gameboys (pas de gamegirls dans notre monde !), mais aussi votre smartphone ou/ ou votre tablette. On éteint TOUT !

Etre plus et mieux présent auprès de son enfant

C’est une invitation à l’idée d’être présent à l’autre : en l’occurrence votre enfant. Pourquoi vous écouterait-il, penserait-il(elle) votre parole comme importante si vous ne lui consacrez jamais cette qualité de temps ?
Racontez une histoire blottis dans le canapé, en suivant avec votre doigt et en en faisant des tonnes quand le lion rugit…
Le doigt qui suit les lettres aide les tout petits à incorporer l’orthographe, les rugissements de lion à comprendre les changements de ton et la dramatisation  dans une histoire. Très importants pour l’apprentissage de la langue et la lecture. Pour les plus grands, passez le relais… « A toi, maintenant, lis-moi l’histoire ». Cette fois, il est question de prendre confiance dans sa lecture à haute voix. Pour vous, ce sera l’occasion d’évaluer la bonne maîtrise de cet exercice, si essentiel dans une scolarité. Savoir lire avec fluidité.

Faites des puzzles !

Ce loisir est très puissant pour apprendre s’organiser dans l’espace. Il y a les enfants qui associent des pièces par couleurs, ceux qui font tout les bords, autant d’indications de leur façon de faire. Captivant !!! Lancez-vous dans les Kapla (là, j’ai une adresse incroyable * très développement durable et fait en France) ou préférez la cuisine… en guidant, mais aussi en laissant faire votre marmiton. Apprentissage de l’autonomie !
Bref, prenez ce temps. C’est pédagogique pour elle (lui). C’est le meilleur des déstressants parentaux. Vous verrez que vous allez faire baisser la tension du temps au profit d’un espace d’écoute. Une sorte de nid, quoi ! Passer du temps avec eux. Avec calme. Sans enjeu de réussite. Soyez exponentiel quand ils réussissent un coup, trouvent la bonne pièce qui fait apparaître une figure dans le puzzle, ou encore quand ils reconnaissent des lettres dans l’histoire de vous lisez…

Partagez cela… pour la joie de le faire ensemble. Parce que vous leur donnez confiance en eux. Comme quand ils ont fait leur premier pas. Vous n’y étiez franchement pour rien (c’est vrai, non ?!!!) mais c’est dans votre regard qu’ils ont pigé qu’ils venaient de faire une conquête.

Tiens, votre smartphone vient de faire « Ting ! »… Vous avez un Sms… Et bien non, vous n’allez pas voir qui vous écrit… vous êtes pris(e)… !!!

Pas facile ? Mais si, vous allez faire ça très bien….

Lancez-vous ! C’est magique !

Pour en savoir plus sur Jouécabois, c’est par ici : Clic !

Partagez cet article :