Quand Versailles sponsorisait la science

Depuis deux siècles, une vision de pacotille entoure Versailles.  Une exposition exceptionnelle est venue contredire cette réputation de débauche et de factice « marketée » par la Révolution française. Et un site web prolonge cette visite forcément éphémère. A vos claviers !

Versailles, sponsor de la recherche

L’exposition « Sciences et curiosités à Versailles » nous fait comprendre comment scientifiques, ingénieurs et artisans ont pu faire évoluer leur art, engager des conquêtes, produire des objets exceptionnels, voire uniques et géniaux, grâce à Versailles.

Car le roi, la cour et le lieu avaient pour coutume, sinon pour devoir, de recevoir tous ces génies de l’invention. Il s’agissait, tel le futur concours Lépine, d’évaluer les projets, d’en financer la progression ou la matérialité, de soutenir l’effort de comprendre. La consécration des meilleurs projets hissait l’heureux élu au rang d’un Nobel de notre époque et lui prodiguait la ligne budgétaire adéquate. Evidemment, il s’agissait aussi de faire briller la France dans des challenges menés entre autres avec nos amis Anglais.

Quelques exemples

L’exposition commence par la fondation du château lui-même dont nous admirons aujourd’hui les bassins et le grand canal, là où il n’y avait pas d’eau à l’origine. Il est donc d’entrée question d’hydrologie. Puis la ménagerie et son grand rhinocéros pour comprendre la faune, les plantes et la pharmacopée, etc… Autre exemple, celui de Mme Angélique-Marguerite du Coudray, célèbre sage-femme qui mit au point un fœtus de 7 mois en tissu pour donner des cours pratiques à ses consoeurs. Louis XV lui demandera de faire le tour de la France pour propager cette technique améliorant les accouchements ! Un exemple de pédagogie !

Il y a aussi bien d’autres découvertes et projets : le miroir ardent (sorte de premier four solaire) ; le premier vol de mongolfière (on fit comme pour le premier vol de fusée, en plaçant un animal à l’intérieur) ; l’incroyable pendule astronomique  ; la machine pneumatique, les microscopes, les globes terrestres et célestes à la fois, etc…

Louis XVI et Marie-Antoinette

Y’a-t-il au monde deux personnes plus ridiculisées que ces deux-là ? Non, Louis XVI n’était pas un gros benêt farfouillant des serrures. Il faisait 1,90 m, était extrêmement cultivé et passionné d’astronomie, certes d’horlogerie (astronomique) et de découvertes aux antipodes. Nous lui devons l’extraordinaire expédition de La Pérouse, entre autres.

Non, Marie-Antoinette n’était pas cette écervelée frivole dépensant du fric. Elle acheta la célèbre androïde, cet automate qui sous les traits d’une jeune claveciniste reproduit les gestes du corps ; non pour s’amuser mais parce que ce fut le premier essai de substitution de l’humain par un robot. Consciente du pas franchi, elle l’offrit à l’Académie des Sciences. Concernant ces deux monarques, merci de rectifier systématiquement les cours d’histoire que nos enfants rapportent à la maison. Certains profs d’Histoire perpétuent avec constance ces idioties !

Un site Internet à la hauteur

Quand l’Internet sait accompagner et même prolonger une telle visite, on applaudit bien fort. C’est surtout pour les enseignants, les parents et plus encore les enfants l’occasion de re-découvrir toutes ces merveilles. Bravo !

Dernier indice

Pour les chanceux visiteurs de l’expo : urtout prenez l’audioguide. Il est gratuit (on applaudit cette idée élégante) et, hors de l’expo, il fonctionne aussi pour toute la visite du château. Royal !

Château de Versailles, jusqu’au 27 février 2011 – Exposition incluse dans la visite du Château, tous les jours, sauf le lundi, de 9h à 17h30.

Gratuite pour : les moins de 18 ans, les moins de 26 ans résidents de l’Union européenne, les scolaires, les enseignants affectés dans un établissement français munis de leur Pass éducation, personnes handicapées et leur accompagnateur, demandeurs d’emplois sur présentation d’un justificatif de moins de 6 mois.

In English :

Château de Versailles, until February 27th 2011 – Exhibition, included in the visit of the Palace, every day, except on Mondays, 9 am – 5:30 pm

0
Comments

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *